Les abeilles et le miel : un univers fascinant !

Présentes sur tous les continents, sauf l’Antarctique c’est entendu, les abeilles (qui produisent le miel) jouent un rôle central dans l’écosystème de nos régions. On ne compte pas moins de 20 000 espèces à travers le globe et plus de 1000 en France !

Elles consomment le nectar des fleurs. De plus, elles participent directement à la pollinisation. Et elles produisent — pour certaines — du miel, ainsi que d’autres substances utiles à l’homme (gelée royale, cire, pollen multifloral, propolis, pain d’abeille).

Apis mellifera : l’abeille qui donne le miel

De toutes les abeilles à miel, l’Apis mellifera est l’espèce la plus prolifique (mellifera signifie “qui donne du miel”). C’est une espèce semi-domestique. Elle sert autant à l’apiculture qu’à la pollinisation. (Cependant, les abeilles sauvages sont plus efficaces pour transporter le pollen des étamines vers le pistil).

Entre l’abeille et la fleur, c’est un partenariat gagnant-gagnant. Le pollen transporté servira à reproduire les fleurs mais aussi à constituer les réserves alimentaires de la ruche. Malheureusement, le réchauffement climatique menace la densité des parterres de fleurs, la qualité du nectar et donc les abeilles.

Qu’est-ce que le miel au juste ?

Le miel est un produit naturel sucré. Il est élaboré à partir du nectar ou du miellat. (Le miellat est produit par d’autres insectes à partir de la sève des plantes et des arbres). Pour se faire, l’abeille se pose sur une fleur. Puis, elle écarte les pétales, plonge sa tête et allonge sa langue pour aspirer le nectar. Ce nectar est ensuite stocké dans son jabot. C’est une poche naturelle dont la capacité oscille entre 50 et 70 µl.

Pendant son vol de retour, l’abeille ne chôme pas. Elle ajoute au nectar recueilli une enzyme appelée invertase. Se produit alors une réaction chimique incroyable : l’hydrolyse du saccharose. Elle permet d’obtenir du glucose et du fructose.

L’abeille arrive enfin à la ruche et y entrepose son miel (qui sera soumis à d’autres sucs digestifs). Stocké dans les alvéoles, le miel sert de réserve alimentaire pour les périodes de grand froid, de grande sécheresse ou de disette. D’autres espèces, dont l’homme, consomment le miel des abeilles pour son goût sucré et ses propriétés énergétiques.

Pourquoi le miel est si précieux pour l’homme ?

Selon le scientifique Bernd Heinrich, pour produire un litre de miel, les abeilles feront environ 17 000 voyages, visiteront plus de 8 700 000 fleurs…soit 7 000 heures de labeur intense ! C’est dire la valeur du miel.

Les chercheurs pensent que le miel a été important dans l’évolution même de l’homme, en raison des protéines et des sucres qu’il contient, autant de vitamines nécessaires au développement du cerveau humain. Des peintures rupestres témoignent d’ailleurs de l’intérêt des hommes primitifs pour le monde la ruche.

Apprenez-en plus sur l’univers fascinant des abeilles et le miel

2 commentaires

  1. gensdegaronne Répondre

    Fournissez la controverse: il y a quelque chose de spécial sur les controverses qui les rendent très bien connu. Peut-être que vous pouvez poser une question dans votre titre, supérieur.
    Il existe des moyens simples mais efficaces afin d’obtenir du trafic ciblés de qualité.

  2. therealcats Répondre

    Écrire est également amusant, si vous savez, vous pouvez écrire autrement, c’est difficile à écrire, mais cela vaut la peine surtout que vous proposez un contenu riche pour vos lecteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *